http://www.horlaitfoundations.be

Historique

Madame Mathilde G.F.E. DAPSENS est née à Vaulx-lez-Tournai, le 2 mars 1884, dans une famille tournaisienne dont l’essentiel de la fortune se trouvait dans l’exploitation de carrières à chaux et de cimenteries des environs. Elle épousa le lieutenant Emile A. Horlait, peu avant la guerre de 1914. Emile Horlait était né le 5 avril 1878 à Ligne, près de Leuze.

Veuve de guerre, sans enfant, elle a voulu consacrer sa fortune à une oeuvre, utile à la Nation, posant ainsi un acte civique qui se veut parallèle au sacrifice suprême de feu son mari mort héroïquement pour la Patrie en 1914.
Le choix de créer deux Fondations distinctes, d’une part, pour aider les jeunes médecins à leur perfectionnement, d’autre part, pour aider les jeunes artistes en difficulté de réaliser une oeuvre personnelle, ressort du même esprit civique.
Dans l’introduction de son testament, Madame Horlait-Dapsens ne dit-elle pas :

« je veux essayer, dans la mesure de mes faibles moyens, de participer à l’essor de ce qui fait la richesse d’un pays : les sciences et les arts » et plus loin, traitant plus particulièrement des arts, elle ajoute : « quant à la Fondation Artistique, elle comportera aussi des bourses d’études, des prix portant le nom de la Fondation. Ces prix seront attribués à la peinture, à la sculpture, au dessin, à la musique et à la littérature d’expression française ».

Madame Horlait-Dapsens est décédée à Uccle, le 12 septembre 1969.
Par son testament daté du 7 mars 1952 et des codicilles échelonnés du 7 mars 1952 au 6 décembre 1963, Madame Mathilde E. Horlait–Dapsens a affecté, sous réserve de legs particuliers, l’intégralité de sa fortune mobilière et immobilière à la création de deux établissements d’utilité publique :

Le premier établissement d’utilité publique sera dénommé
« Fondation Médicale Mathilde E. HORLAIT-DAPSENS ».
Il aura pour objet le financement du développement et du progrès des sciences médicales chirurgicales, biologiques, biochimiques et psychologiques et notamment l’étude, la recherche scientifique, la poursuite des moyens de guérison des grandes maladies telles que cancer, tuberculoses, poliomyélite, maladies nerveuses, mentales, rhumatismales et autres, en un mot l’amélioration de la santé physique, psychique et morale.

Le deuxième établissement d’utilité publique sera dénommé
« Fondation Artistique Mathilde E. HORLAIT-DAPSENS ».
Il aura pour objet le développement des arts (peinture, sculpture, musique) et de la littérature belge d’expression française ; l’aide et l’encouragement aux artistes et écrivains.

Les Fondations furent constituées en 1975. C’est en 1980 que les bourses Horlait-Dapsens furent distribuées pour la première fois aux lauréats désignés par les institutions artistiques et médicales choisies par la donatrice.
La bourse Horlait–Dapsens constitue, pour les artistes, le financement d’une formation artistique complémentaire, celle-ci étant déjà acquise pour le principal. Le choix des artistes est réalisé par un Collège de Professeurs et de membres d’un jury compétent.

Pour les médecins, elles ont pour objet de permettre leur perfectionnement scientifique dans un centre spécialisé du pays ou de l’étranger. Le choix des jeunes Docteurs en Médecine se fait par un jury Facultaire.